UA-68701235-1

09/10/2015

Genève a besoin de parlementaires fédéraux pugnaces, soudés et créatifs

Certains l'ont peut-être oublié, mais la Genève de demain se construit aujourd'hui. Au niveau des infrastructures, il ne suffit pas d'attendre bravement que l'on nous apporte les financements. Il faut être pugnace et créatif.

Pugnace, car la manne fédérale est convoitée par tous les cantons. Il faut créer les opportunités et montrer que Genève fait bloc, derrière des projets solides.

pdc,plr,loretan,barazzone,mettan,bocquet,blondin

 

Soudés, car à la moindre dissonance sur un dossier, ce sont les autres régions qui en profiteront. Quand j'entends dire de la part de membres de l'actuelle députation fédérale que la traversée du lac mettrait en péril l'élargissement de l'autoroute de contournement, les chaussettes m'en tombent…

Créatif, car si personne ne fait de cadeau, c'est à chacun de trouver les idées qui feront la différence. L'argent ne tombe pas du ciel, certes.  Des règles fédérales existent, qui empêchent aujourd'hui la création de péages ou encore que les fonds de pensions puissent investir dans des infrastructures comme le bouclement du contournement autoroutier de Genève (traversée du Lac)…. Si ces obstacles existent, c'est bien aux futurs parlementaires fédéraux d'aider le Conseil d'Etat genevois de les surmonter.

Je me réjouis de travailler avec des parlementaires qui feront bloc en matière d'infrastructures, dans l'intérêt du canton et de la région : Genève, avec le canton de Vaud, car les défis de la Métropole lémanique dans bien des domaines sont à relever ensemble. Agrandissement des gares de Lausanne et Cornavin, troisième voie CFF entre Lausanne et Genève, contournement de Morges et Traversée du lac, un seul front, même combat.

Avoir une vision, y travailler, planter les graines aujourd'hui, en vue de récolter de magnifiques fruits demain.

J'appelle de mes vœux à ce que les parlementaires choisis le 18 octobre et le 8 novembre (2ème tour au Conseil des États) réunissent ces trois qualités : PUGNACES, SOUDÉS ET CRÉATIFS. Telles sont les qualités réunies par les candidats qui figurent sur mon bulletin de vote, pensez-y quand vous remplirez le vôtre.

 

 

 

 

 

16:53 Publié dans Genève | Tags : pdc, plr, loretan, barazzone, mettan, bocquet, blondin | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Longue vie à ce blog, Monsieur le Conseiller d'état !

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu © | 09/10/2015

pugnacité?
ça se retrouve chez Baranova: qui prétend aux 2 sièges, et publie son mépris de la ville sur son blog
qui osa lui refuser le crédit qu'elle demanda (quelques mios) pour agrandir (euh, payer les dettes de) la maison des associations qu'elle préside (fondation de droit privé!), pour laquelle elle avait déjà obtenu 1 sacré montant de la ville (des contribuables)

des créatifs?
On n'a eu que ce rouge-champagne venu d'Algérie française passée par le Brésil, 1 spectacle offert sur Leman Bleu par une membre d'ensemble à gauche:

"je les emmerde, je porte du lou-boutin, je bois du champagne quand je veux, ce que je veux (au National ou aux Etats?), c'est l'argent! (me fiche du reste?) (donnez-moi 1 siège au National ou aux Etats!)
"je veux l'argent, non pas le social, pas les assurances, pas l'emploi ni nin in i"

Soudés?
?

au fait, qu'en est-il de la compétence, de la connaissance des fondamentaux et des institutions suisses?

quand un candidat à tous siège répond "compromis? MOI? pas de compromis, ah ben non!" comme s'il s'agissait d'une insulte

à la question posée par Pascal Décaillet, à propos du comportement à adopter au niveau des débats entre élus au Conseil des Etats ou du National

sauf que l'art de la négociation et l'aboutissement au compromis ne sont pas des insultes au mental

mais le liant de base de notre démocratie directe et semi-directe, entre les cantons de la confédération suisse

Ethique & Compétences: Baranova a montré sa trop grande ambition personnelle accompagnée d'un trop profond irrespect de notre système démocratique, pour endosser toute responsabilité future au niveau fédéral

Ethique & Compétences: Salika Wenger a montré un trop grand appêtit personnel surplantant les intérêts d'autrui, pour endosser toute responsabilité future au niveau fédéral suisse


Souligner l'apport, d'autant intéressant que courtois et subtilement appuyé de profondes connaissances historiques, de Pascal Décaillet:


bref, ce fut le seul à se montrer créatif
d'un joli travail journalistique sur Leman Bleu / les yeux dans les yeux

ce commentaire va-t-il être "modéré" ?

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 09/10/2015

Cher Luc,
Je serais ravi de cautionner ton appel car tu étais pour moi porteur d'espoir après trois législatures des Verts à la mobilité.
Mais je vérifie une fois de plus que les chefs de ce département subissent la loi des cadres et sont incapables d'imposer leur vision.
Lors des "Etats généraux de la mobilité", nous avons passé deux heures ensemble pour identifier les principaux noeuds de la ville. C'était l'été 2014. Rien n'a été entrepris depuis.
Plus grave, ni toi, ni le directeur de la DGT ne semblez connaitre le projet Weibel qui permettrait de régler la plupart des problèmes que nous rencontrons au bout du lac. A moins que vous ne vouliez juste pas entrer en matière pour des raisons obscures... ce qui serait encore plus grave.
Si au moins vous pouviez expliquer aux Genevois pourquoi ce projet ne vous intéresse pas, nous serions certainement enclins à soutenir vos efforts qui peinent à donner des résultats.

Écrit par : Pierre Jenni | 12/10/2015

Les commentaires sont fermés.