UA-68701235-1

04/11/2015

La paix des transports est en marche à Genève

Je félicite les députés de la commission des transports du Grand Conseil pour l'accord historique qu'ils ont su trouver autour d'un projet de loi sur la mobilité initié par mes soins dès mon arrivée au Conseil d'Etat.

paix2.png

Petit retour en arrière…

Durant ma campagne déjà en 2013, je défendais l'idée que notre Canton organise sa mobilité en différentes zones structurantes (hyper-centre, centre, périphérie) afin que la guerre des transports prenne fin.

Au printemps 2014: je présente "les transports genevois en chiffres", petit fascicule didactique permettant de réaliser les conséquences de l'explosion démographique sur les transports.

Avril 2014, présentation de mon plan d'action pour le DETA 2014-2018.

Printemps 2014: je lance les Etats Généraux des transports et entame le dialogue avec la population et les associations.

Automne 2014: les citoyens me répondent par milliers (12'598).

Février 2015: mon projet de loi sur la mobilité – largement inspiré des réponses du questionnaire des états généraux -  est adopté par le Conseil d'Etat puis déposé au Grand Conseil. La commission des transports s'en saisi, via une sous-commission ad hoc. 

Sans oublier qu'en parallèle des travaux législatifs, des dizaines de mesures pour fluidifier la circulation au quotidien sont mise en œuvre (ondes vertes, feux clignotants la nuit, réouverture Ecole-de-Médecine, Ami-Lulin, tourner à droite de Vernier, mesures ponctuelles de fluidification, plan d'actions sur la mobilité douce, etc.).

Ce consensus a demandé que chacun fasse un pas vers l'autre pour l'intérêt supérieur. Il est fragile, certes, car tout usager doit faire des concessions, pour préserver l'intérêt supérieur, la fluidification de tous les modes de transports.

Moi-même, en tant que motard, j'ai aussi dû avaler une "couleuvre"… le macaron deux-roues dans l'hyper-centre. Mais qu'un accord puisse être trouvé prime sur le reste. Sur ce point, je tiens à indiquer, si le Grand Conseil valide cette proposition en plénière, que je m'assurerai des prix très raisonnable et que les recettes servent exclusivement à financer du stationnement supplémentaire pour les deux-roues motorisées.

 

17:49 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Bravo M. le Ministre.

Écrit par : Pascal Widmer | 04/11/2015

Enfin ! Ça bouge ! La Ville de Genève n'est plus ce qu'elle était... Aucun plaisir de s'y rendre en sachant qu'il est quasi impossible de trouver une place, en voiture, en deux roues avec ou sans moteur. Le seul moyen, de moins en moins disponible, reste les transports publics parfois bondés. Nous allons suivre de près l'évolution apportée, afin d'espérer un jour pouvoir re-découvrir notre magnifique Ville de Genève. Jess.

Écrit par : Jess | 04/11/2015

La paix des transports est en marche ... jusqu'au prochain bouchon.

Écrit par : norbert maendly | 04/11/2015

Pour penser à voix haute... Ne serait-ce pas une bonne idée de mettre une ligne de bus sur l'autoroute de contournement...? Ceci permettrai de relier les périphéries en transport public sans avoir à faire un détour par l'hyper-centre (par exemple les zones industrielles ZIMEYSA et ZIPLO).

Écrit par : Patrick Wehrli | 04/11/2015

Bravo pour l'énorme travail. Je souhiate plein succès à cette intiviative, tout en espérant qu'il sera tenu compte de cetraines spécificités locales et sachant que le diable se cache dans les détails. J'invite d'ailleurs les lecteurs de ces lignes de lire et éventuellement commenter mon blog de ce jour sur le sujet, http://unegeneveouvertedynamiqueetoptimiste.blog.tdg.ch/archive/2015/11/05/a-thonex-consensus-ficele-bouchons-assures-271517.html
Enfin, j'ai bien remarqué la belle couleur orange du slogan en gras! :)

Écrit par : Ashwani Singh | 05/11/2015

Le jour où nos élus auront compris que la seule solution est de faire un métro et d'enterrer la totalité des véhicules des TPG sous terre, cela ira très bien ! Hélas, vu la dette, c'est qu'une utopie !!

Écrit par : Gedeon Teusmany | 05/11/2015

Les commentaires sont fermés.